Hennezel
Hennezel
Choisir un thème :
Taille des caractères
aA

Cérémonies 2020 Souvenir du Maquis de Grandrupt-de-Bains

publié le lundi 7 septembre 2020

Samedi 5 septembre à 18h00 a eu lieu la cérémonie en mémoire à l’Abbé Pierre MATHIS et au séminariste Jacques MARION par le dépôt d’une gerbe sur la tombe de l’Abbé Mathis au cimetière de Hennezel.

A l’invitation de Monsieur André BOBAN, Président de l’Association de Mémoire du Maquis de Grandrupt, deux discours ont été prononcés lors de la célébration du souvenir de l’Abbé Pierre MATHIS et de l’Abbé Jacques MARION :

Lecture de Monsieur Pierre BOUGEL, Trésorier de l’Association,

« Nous sommes ici pour rendre hommage à l’Abbé Pierre MATHIS, curé de ce village en 1944 et à l’Abbé Jacques MARION, jeune séminariste qui le secondait.

En 1944 cela fait trois ans qu’il exerce son sacerdoce dans le village d’HENNEZEL, trois ans qu’il voit ce que vivre au quotidien sous occupation signifie, alors, toujours dans l’idée de se dévouer pour les autres, il rejoint la résistance et particulièrement le maquis de Grandrupt où plusieurs de ses ouailles se trouvent.

Prêtre, résistant, agent de liaison du maquis, l’Abbé  MATHIS était tout cela à la fois. Il est arrêté le 9 septembre 1944 en même temps que l’Abbé MARION. Des preuves irréfutables de son implication dans la résistance sont découvertes à la Cure et dans le clocher.

La suite, nous la connaissons : interrogé, brutalisé, torturé par les SS, il est enfermé dans une écurie. La cure est pillée, la mère du prêtre mise à la porte. Conduit dans la cour de l’école, dépouillé de sa soutane, l’Abbé est mis face à un mur. Sentant sa fin arriver, il crie « Vive la France » avant qu’une rafale de mitraillette, lâchée par un sous-officier nazi, ne vienne mettre fin au supplice.

Quant à l’Abbé MARION, emmené par les Nazis, son corps sera retrouvé quelques jours plus tard en forêt non loin d’Epinal. » 

Lecture de Monsieur Frédéric GOUVERNEUR, Adjoint au Maire de Hennezel,

« C’est avec beaucoup d’humilité que nous sommes réunis pour célébrer votre mémoire, vous, Monsieur l’Abbé Mathis qui avez perdu votre vie pour avoir défendu la liberte, notre liberté, nous vous devons beaucoup et en premier le respect, le respect pour votre personne et tous ceux qui ont résisté à la barbarie de l’époque.

Je suis d’une génération qui n’a pas connue la guerre dans mon pays et c’est tant mieux, mais mon devoir, notre devoir est de rappeler sans cesse aux générations futures que ces atrocités ont malheureusement bien existé.

L’homme est un paradoxe à lui-même. Il peut faire preuve d’un grand humanisme et parfois être un véritable barbare, l’homme est-il fou ?

Au nom des habitants de Hennezel, je vous adresse Monsieur l’Abbé, l’expression de notre profond respect.

Monsieur le Maire, Jean-Luc Bischoff »

Dimanche 6 septembre, furent célébrées les commémorations aux maquisards :

Actualité municipale

Pour recevoir dans votre boite courriel les informations les plus importantes, ou consulter les lettres d’information déjà parues, cliquez sur ce lien.

Bibliothèque

Consultez le fond de la bibliothèque de Hennezel.
Les personnes inscrites peuvent réserver leurs livres en ligne.

À suivre